Nous avons deux principes pour conduire nos actions :

-          La séparation est un bouleversement de la vie de la personne et de sa famille,

-          La lutte pour le patrimoine financier risque de détruire le patrimoine humain.

La séparation du couple est banalisée par sa fréquence dans notre environnement.

Les statistiques donnent de l’ampleur à cette perception.

Les couples pourraient s’y attendre.

Pas du tout.

La séparation n’arrive qu’aux autres.

Quand elle s’impose, c’est l’imprévu total.

Le plus souvent tout est remis en cause.

La vision que chacun s’est faite de la vie. Rien que ça !

Son mode de vie, la personne redevient célibataire.

Souvent le lieu de vie, changement de domicile.

Sa relation avec les enfants, temps partiel et partagé.

Son budget divisé par deux.

Les émotions sont plus souvent au pouvoir que la raison, avec des variations violentes.

Nous devons faire avec ce contexte, qui touche notre client, et son conjoint, compagnon, partenaire.

C’est d’abord une attention humaine renforcée.

Beaucoup d’écoute, d’empathie, de respect, de disponibilité.

Pour notre client c’est l’affaire de sa vie. Rien qui ne soit banal.

Pour nous, c’est une responsabilité majeure.

Seule l’excellence peut répondre à l’attente.

Le patrimoine humain s’est constitué pendant la vie commune.

Les proches de chacun, les amis, la famille, les enfants.

Une richesse naturelle. Un peu inconsciente.

Au moment de la séparation, les risques de perte sont majeurs.

La famille, les amis, même les enfants.

Les manipulations s’activent et les personnes qui jugent sans connaitre se multiplient.

Familles et amis prenez de la distance.

Parents tenez vos enfants à l’écart.

Sauvegarder son patrimoine humain.

Conserver le respect de ses beaux-parents, de ses amis.

Mais aussi et surtout conserver celui de l’autre parent, la liberté d’aimer ses deux parents à ses enfants.

C’est sauver une fortune.

Cela se joue souvent pendant la procédure de divorce.

Les avocats en sont les acteurs. Nous privilégions les discussions, les modes de règlements amiables, avec l’espoir que chacun comprenne l’autre.

Il ne s’agit pas de croire que l’on va écraser son adversaire.

Ça n’existe pas.

Il s’agit, dans un contexte humain douloureux, de dégager des solutions qui soient acceptables, faire cohabiter patrimoine humain et financier.

A chacun d’y mettre du sien.

C’est avec ces deux principes que nous accompagnons nos clients.

Ils adhèrent.