Jacques MAISONNEUVE et Matthieu LACHAISE agissent régulièrement dans ce domaine.

La séparation des couples non mariés a la particularité de soumettre au Juge des situations de fait, qui n’ont jamais été contractualisées ou officialisées par le mariage. Par conséquent, elles ne relèvent pas stricto sensu, de la même technique que celle du divorce. Le champ des possibles est plus ouvert, et il faut alors avoir égard aux notions civiles classiques que sont par exemple l’indivision ou la responsabilité civile délictuelle.