Les procureurs devraient aussi viser à une attitude normale

La normalité.

La volonté en est exprimée au plus haut niveau de l’Etat.

User des médias pour présenter une affaire, celle des handballeurs de Montpellier, sans respect des principes de contradictoire, et forcément du secret de l’instruction, les faire interpeller sous le regard des cameras de Canal+, donne l’impression de vouloir obtenir une condamnation morale avant d’être certain d’une condamnation pénale.

Notre droit, parce qu’il doit protéger le justiciable et qu’il repose sur des principes fondamentaux, principe du contradictoire, secret de l’instruction, ce serait cela l’attitude normale. Ce n’est pas celle qui a été adoptée.

Elle ne remet pas en cause le travail de la grande majorité des procureurs qui sont attentifs aux destructions des révélations prématurées. Mais elle ne doit pas être un exemple.

Ce n’est pas que les joueurs mis en cause ne doivent pas faire l’objet d’une procédure s’il se révèle des faits possiblement répréhensibles à leur encontre.

Mais ils ne doivent pas être détruits par l’impact médiatique avant que des actes précis leur soient imputés selon les règles judiciaires.

D’autant, que la République a connu des actes d’une autre gravité, et que le fait d’être champion olympique, n’est d’une part, pas infamant, et, d’autre part, n’empêche pas de jeunes gens de faire des erreurs !